ShadowHunter

Connaissance de base

Ici vous trouvez un résumé très succinct de quelques prescriptions importantes du RGIE pour les installations électriques domestiques d’après le 1 octobre 1981. Avec cette information vous pouvez commencer aisément votre schéma. Quoi que ce soit faites vérifier et exécuter vos schémas par un professionnel reconnu Le RGIE peut être susceptible de modifications, consultez dès lors toujours la documentation la plus récente et officielle.

Pour toute clarté, le RGIE est régi par la législation Belge. Pour les Pays-Bas valent les recommandations du NEW 1010, pour la France c’est le NF C 15-100 et pour le Royaume Uni vous consultez le BS 7671.
Quand est-ce qu’un contrôle de conformité doit être effectué? Quels documents est ce que vous devez pouvoir présenter?
Quelles sections de câble sont prescrites pour la connexion de la prise de terre? Est-ce qu‘un point de mesure avec sectionneur de terre est nécessaire...
Comment lier le coffret électrique avec le coffret compteur? Quel interrupteur principal doit être prévu...
Le dispositif de protection à courant différentiel résiduel mieux connu comme le différentiel. Quelle sensibilité doit être place dans quelle situation...
Ici est expliqué par type de circuit quelle section minimale du câble est utilisée et quel type de câble doit être utilisé...
Relevé des sections et le courant nominal de l’interrupteur automatique ou fusible qui doit être prévu...
Combien de points lumineux peuvent être placés par circuit? Comment ce circuit doit être sécurisé? Quelle section de câble et avec quelle protection...
Le nombre de prises par circuit est limité par le RGIE... C’est quoi un circuit mixte? A quelle hauteur est ce qu’une prise doit être installée...
Certains consommateurs doivent être branchés sur un circuit séparé. Exemple: lessiveuses, séchoirs, lave-vaisselles...
Est ce qu’il faut prévoir des interrupteurs bipolaire dans la salle de bain? Est-ce que le neutre ou la phase doit être coupé? Comment couper l’éclairage extérieure...
Quels sont les volumes différents dans les salles de bains et douches et qu’est qu’il est autorisé par volume par le RGIE
.

Schémas et le RGIE

Le règlement général sur les installations électriques décrit une série de dispositions auxquelles une installation électrique doit satisfaire sur le territoire Belge. Ce règlement est en vigueur depuis le 1 octobre 1981 et est susceptible de modifications constantes. Consultez donc toujours la plus récente édition.

  • Aucune installation électrique ne peut être mise en service quand des infractions à l’égard du RGIE ont été constatées lors du contrôle de conformité.
  • Un contrôle de conformité effectué par un organisme de contrôle officiel est obligatoire lors de:
    • Une nouvelle installation
    • Une modification importante ou d’une augmentation notable de l’installation
    • Un renforcement de la puissance
    • Un raccordement temporaire sur le réseau d’électricité
    • La vente d’une maison avec une installation d’avant le 1 octobre 1981
    • Le contrôle périodique chaque 25 ans
  • Pendant ce contrôle vous devez soumettre les documents suivants:
    • Schéma unifilaire
    • Schéma de position
  • Chaque circuit d’électricité est indiqué avec une majuscule (A, B, C...) chaque circuit d’éclairage et chaque prise doit être numéroté.

  • Sur ces documents, rédigés en 3 exemplaires, l’information suivante doit être mentionnée:
    • Adresse de l’installation
    • Nom du propriétaire
    • Nom de l’installateur + Numéro TVA
    • Nom de l’organisme de contrôle
    • Signature du propriétaire, l’installateur et l'organisme de contrôle
    • Date
  • Consultez le RGIE art. 278 pour les exceptions pour des maisons construites avant le 1 octobre 1981.

.

Prise de terre

Les extrémités de la prise de terre (piquets, barres ou conducteurs horizontales) doivent toujours rester accessible et doivent être pourvus d’une borne de mesure avec sectionneur de terre.

Tenez compte des sections des câbles suivants:

Genre de conducteur Section minimale
Conducteur de terre sans protection mécanique 25mm²
Conducteur de terre avec protection mécanique 16mm²
Conducteur principal de protection 6mm²
Liaisons équipotentielles principales 6mm²
Liaisons équipotentielles supplémentaires sans protection mécanique 4mm²
Liaisons équipotentielles supplémentaires avec protection mécanique 2.5mm²
Conducteur de protection prises 2.5 mm²
Conducteur de protection éclairage 1.5 mm²

Le conducteur de terre est le câble qui raccorde le piquet de terre avec la borne principale de terre, souvent cette borne est la borne de mesure avec sectionneur. Le boucle de terre est raccordé directement à la borne principale de terre.

La liaison équipotentielle principale est réalisée par raccordement direct de la borne principale de terre avec toutes les parties conductrices étrange comme eau, gaz, chauffage central,... Consultez le RGIE pour la liste des liaisons équipotentielles obligatoires, d’habitude celles-ci ne sont pas mentionnées sur le schéma

Les conducteurs de protection doivent avoir le code couleur jaune/vert et ne peuvent pas être utilisés pour quoi que ce soit.
.

Le coffret tableau répartition

Le tableau de protection et de répartition principal doit être muni d’un interrupteur principal adapté au disjoncteur de branchement at au moins égal à 40 A.

Consultez votre gestionnaire du réseau de distribution pour le câble correct entre le compteur et le coffret tableau répartition. Souvent il s’agit dans un réseau tripolaire d’un câble de 4 conducteurs avec une section de 10 mm² sans conducteur de terre par exemple VVB 4 x 10mm².

Le câble courant qui connecte le compteur avec le réseau est un EVAB4x 10², ici aussi il est préférable de consulter votre gestionnaire du réseau de distribution.

Le coffret tableau répartition se trouve à environ 1,5m au-dessus du sol à portée de la main.
.

Le différentiel

  • Le différentiel principal est placé au début de l’installation

La résistance de la dispersion de la prise de terre moins que 30 Ohm:

  • Le différentiel principal à une sensibilité de maximale 300 mA et supporte un courant minimal et nominal de 40A
  • Des différentiels supplémentaires avec une sensibilité maximale de 30 mA doivent être installés sur les circuits suivants:
  1. Salle de bain
  2. Lessiveuse
  3. Lave-vaisselle
  4. Séchoir
  • Lorsqu’une prise en volume 2 de la salle de bain est installée, une sensibilité de 10mA doit être utilisée
  • Des différentiels supplémentaires ne peuvent pas être les mêmes que le différentiel principal
  • Chauffage au sol électrique exige un différentiel supplémentaire de 30mA ou 100mA
  • Plusieurs différentiels peuvent être installés aussi bien en série qu’en parallèle

La résistance de la dispersion de la prise de terre entre 30 et 100 Ohm:

  • Tous les points pour une résistance de dispersion moins que 30 Ohm
  • 1 différentiel supplémentaire de max 30 mA pour les circuits d’éclairage
  • 1 différentiel supplémentaire de max. 30 mA par circuit ou par groupe de circuits de max .16 prises simple ou multiple
  • Pour cuisinière, congélateur et réfrigérateur un différentiel de 100mA peut être utilise

Résistance de terre supérieure à 100 Ohm

  • L’installation n’est pas conforme
.

Canalisations

Section minimale de câble par usage:

Usage Section minimale
Éclairage 1.5mm²
Prises 2.5mm²
Circuit mixte: éclairage et prises 2.5mm²
Circuit de commande: contrôle et signalisation 0.5mm²
cuisinière, four, lessiveuse,... triphasé 4mm²
cuisinière, four, lessiveuse,... monophasé 6mm²

La sécurisation pour commande, contrôle ou signalisation est 4A et 2A pour un fusible
Une section de 2,5 mm² est autorisée quand:

  • Le courant ne dépasse pas la valeur autorisée de la section du câble
  • Où bien si le câble est installé en construction ou en pose apparente
  • Où bien quand le circuit du courant consiste de conducteurs isolés en tube avec une section de minimum 25mm
  • Où bien quand un tube de réserve vide est prévu vers le même endroit de fourniture d’énergie

Façon d’installation autorisée par type de câble:

Façon d’installation VOB
VOBs
VOBst
VVB
XVB
VFVB
XFVB
VGVB
En tube de plastique ou métal oui oui oui oui
Dans des plinthes non métalliques et incombustibles oui oui oui oui
Pose apparente non oui oui oui
Encastré dans le mur sans tube non oui oui non
Des tubes encastrés peuvent avoir uniquement des trajets verticaux où horizontaux
.

Dispositifs de protection

La valeur nominale maximale du dispositif de protection est déterminée par la section du câble du circuit qui est protégé:

Section du conducteur 1.5mm² 2.5mm² 4mm² 6mm² 10mm² 16mm² 25mm² 35mm²
Fusible 10A 16A 20A 32A 50A 63A 80A 100A
Disjoncteur 16A 20A 25A 40A 63A 80A 100A 125A
.

Circuits d’éclairage

  • Disjoncteur 16A
  • Section minimale 1.5mm²
  • Au moins 2 circuits d’éclairage séparées doivent être prévues
  • Dans un circuit d’éclairage net il n’y a pas de restriction sur le nombre des points lumineux par circuit. Il doit bien être tenu compte de la section du câble et le courant à livrer
  • Un appareil d’éclairage contenant par exemple 12 lampes compte comme un point lumineux, un groupe de spots qui sont connectés ensemble compte également pour un point lumineux
.

Prise et circuits mixtes

  • Disjoncteur 20A
  • Section minimale 2.5mm²
  • Par circuit maximum 8 prises simples où multiples (sous la même plaque de recouvrement)
  • Lors des circuits mixtes chaque point lumineux compte comme une prise, câble de minimal 2.5mm²
  • Prises à installer à 25 cm d’hauteur au minimum. s’il n’y a pas de risque d’humidité 15 cm est autorisé
  • On utilise des prises du type "sécurité enfant" exceptions sont possible pour prises sur les tableaux de protection et de répartition principal et pour les appareils avec emplacement fixe
  • Chaque prise doit avoir un contact de terre qui est raccordé au conducteur de protection
.

Circuits spécialises

Les appareils suivants doivent être alimentés chaqu’un par un circuit séparé:

  • Lessiveuse
  • Séchoir
  • Lave-vaisselle
  • Four
  • Cuisinière
  • Chauffage central
.

Interrupteurs

Pour interrompre l’éclairage:

  • Interrupteurs: autorisé jusqu’au 16 A, monophasé
  • Télérupteurs et gradateurs (p.ex. domotique) peuvent être utilisés jusqu’au 16 A monophasé
  • Pour les circuits monophasés avec neutre la phase est toujours couper
  • Salle de bain: interrupteur unipolaire, interrupteur bipolaire est recommandé
  • Éclairage extérieur: interrupteur unipolaire est autorisé, bipolaire est recommandé
Interrupteurs bipolaires à utiliser obligatoirement lors de >16A, monophasé
.

Salles de bain et douche

L’installation entière de bain et douche doit être protégé par un différentiel d’une sensibilité de 30mA maximum.

Les différents volumes dans les salles de bains et douches sont décrits comme suit:

  • Volume 0: Le volume intérieur de la baignoire ou de la cuvette de douche
  • Volume 1: Le volume au-dessus de la baignoire jusqu’au 2,25m. Si la douche ne comporte pas de cuvette cette dernière est remplacée par un cercle avec un rayon de 0,6m avec centre à l’aplomb de la pomme de douche
  • Volume 2: C’est le volume qui est extérieur au volume 1, limité par la surface cylindrique verticale distante de 0,6 m de la limite du volume 1 et par les mêmes plans horizontaux que ceux définis au volume 1
  • Volume 3: C’est le volume extérieur au volume 2, limité par la surface cylindrique verticale distante de 2,4 m du volume 2 et par les mêmes plans horizontaux que ceux définis au volume 1 et limité au local contenant baignoire ou douche.
Volume Matériel électrique autorisé Protection
0 TBTS 12V/6V IP-x7/00
1 Chauffe eau sanitaire IP-x4
Alimentation TBTS jusqu’à 12V AC, 30V DC IP-x4
Alimentation TBTS jusqu’à 6V AC, 20V DC IP-x0
1bis Point alimentation bain hydromassage IP-x4/xx
2 Alimentation TBTS 25V/12V AC IP-x4/00
Éclairage à au moins 1,6m de hauteur IP-x4
Chauffage électricite, ventilateurs fixes (classe 2) IP-x4
Socle de prise via transfo de séparation (max. 100 W) IP-xx
Socle de prise sur interrupteur différentiel 10 mA IP-xx
Chauffe eau sanitaire IP-x4
3 Matériel électrique divers IP-x1
Alimentation TBTS jusqu’à 12V AC, 30V DC IP-00
TBTS: très basse tension de sécurité, CA: courant alternatif, CC: courant continu, IP: indice de protection
La première X indique la valeur de protection (0-6) contre le la poussière, ici pas pertinent
La deuxième X indique la valeur de protection (0-9) contre l’eau:
  • 0 = Pas de protection
  • 1 = Matériel protégé contre les chutes verticales de gouttes d’eau
  • 4 = Matériel protégé contre les projections d’eau (10 l/min) à tout angle
  • 7 = Protégé contre les effets de l’immersion temporaire (jusqu’à 1m pour 30 min.)
Ce site est applicable pour chaqu’un qui est occupé dans le secteur de: électricité, construction, schéma unifilaire, architecte, domotique , sanitaire, meubles, cuisines, tuiles, châssis, carrelage, salles de bain, garages, distributeurs d’électricité, téléphonie, sécurité, Énergie, normes d’énergie, isolation, aménagement du jardin, primes de gaz naturel, plafonneur, finition, briques, fenêtres, travaux de terrassement, peinture, intérieur, dressing, piscines, fontaines, étangs, interrupteurs, éclairage, ventilation, maison, entreprise de construction, construction et transformation, liège, four, île de cuisine, réfrigérateur, machine à laver, sèche-linge, WC, toilettes, airco, traitement d’air, panneaux solaires, chauffe-eau solaire, gyproc, béton, bouton pressoir, commutateur, multi media, télévision digitale, TV, eau, décalcifier, hotte ,armoires, chaises, bâtiment en bois à ossature, VISIO, AUTOCAD, SVG, Nederlands, Belgique, Belgium, UK, Dutch, English, French, Français, symboles RGIE, électricité, AREI, forme, formes, gabarit, gabarits, stencil, stencils.